FR - EN
Tous les articles

Une nouvelle édition des mobiliers d’exception Pierre Legrain à la galerie Hatchikian

hatchikian-gallery-objets-d-initiés-editions-pierre-legrain-©Artcurial

Créateur éclectique, brillant et érudit, Pierre Legrain (1889–1929)

se fait d’abord remarquer par son coup de crayon (affûté à l’école Germain Pilon de 1901 à 1907 où il rencontre notamment Robert Delaunay), et par son sens du graphisme, talents qui lui valent de travailler à des dessins en collaboration avec Paul Iribe, fondateur du journal satirique Témoin. Pierre Legrain déploie par la suite un savoir-faire qui l’ouvre à la reliure ou l’encadrement, puis au design, à l’architecture et à la décoration avec la conception d’objets et de mobiliers d’art, dans une période marquée par les codes de l’art déco.

Il s’initie à la reliure en autodidacte quand Jacques Doucet,

couturier et grand collectionneur d’art, prend le jeune artiste sous son aile comme salarié et lui  confie la tâche de relier sa collection de livres. Pierre Legrain installe alors son atelier dans les appartements du mécène. De 1917 à 1919, il impose un style singulier et original, usant de matériaux nobles, développant des lignes et des graphismes qui rompent avec la tradition. Son talent est bientôt distingué ; sa reconnaissance en la matière lui vaut de travailler pour de grands collectionneurs et de recevoir le prix Blumenthal en 1925.

Pierre Legrain s’illustre aussi par sa manière de renouveler l’encadrement de toiles, dans un style qui reprend sa démarche de reliure. En 1924, Jacques Doucet, sur le conseil d’André Breton, fait l’acquisition des Demoiselles d’Avignon de Picasso (1907) pour la somme de 25 000 Francs et charge Pierre Legrain d’encadrer l’œuvre, qui figure aujourd’hui dans les collections du MOMA à New York. En effet, après la mort de Jacques Doucet en 1929, sa veuve cède le tableau à Jacques Seligmann, peu avant la fin de l’exposition universelle de 1937 où il est présenté, pour 150 000 Francs. Jacques Seligmann exporte le tableau dans sa galerie Seligmann & Co à New York et c’est Alfred Barr, premier directeur du MOMA qui l’acquiert alors en 1939 au profit du musée, pour une somme de 200000. Francs.

Jacques Doucet souhaite harmoniser la décoration de son appartement avec ses collections d’art, et c’est ainsi que la collaboration avec Pierre Legrain s’oriente vers la création d’un mobilier d’exception qui mêle des influences du cubisme et d’un art africain particulièrement prisé du couturier. L’appartement de Jacques Doucet se conçoit comme une véritable mise en scène, un décor qui fait lui-même figure d’œuvre d’art. Dans cette période du début des années 20, Pierre Legrain rencontre Jeanne Tachard, amie de Jacques Doucet, dont la collection d’art africain inspire le créateur. Elle va, à la suite de Jacques Doucet faire appel à Pierre Legrain pour l’aménagement total de sa villa à la manière, également, d’une œuvre d’art totale, espaces, mobiliers, objets, éclairages et jardin qui deviendra emblématique.

hatchikian-gallery-editions-pierre-legrain-jacques-doucet

Appartement de Jacques Doucet en 1925, meublé par Pierre Legrain.

D’autres personnalités confieront également à Pierre Legrain l’architecture et le design de leurs intérieurs (Marie Bonaparte, Maurice Martin du Gard, Pierre Meyer, Marie Laure de Noailles…).

Alors que Pierre Legrain commençait à être prisé sur le marché américain notamment par l’intermédiaire du marchand d’art franco américain Jacques Seligmann, il meurt d’une crise cardiaque à l’âge de 40 ans, la même année que la disparition de Jacques Doucet. Une carrière courte qui laisse néanmoins une empreinte singulière.

Les meubles créés par Pierre Legrain associe des matériaux exotiques (Bois de palmier ou d’ébène) et des matières plus inattendues (cuir, parchemin, toile cirée, nacre, métal, glace). Un jeu formel avec différentes matières déjà expérimenté dans les reliures. Les lignes sont à la fois simples et graphiques, et pourtant en harmonie avec des touches plus surprenantes ou même des ruptures audacieuses. Le fonctionnalisme n’est pas l’objet de ses conceptions, qui sont avant tous des œuvres d’art.

Près d’un siècle plus tard, Ara Ohanessian, fondateur d’Objets d’Initiés, réalise un rêve : créer une nouvelle édition des meubles Pierre Legrain. Ara Ohannessian a découvert l’œuvre de Pierre Legrain en 1972 lors de la vente à Drouot de la collection Jacques Doucet. Un émerveillement et le moteur d’une vie. L’acquisition de deux œuvres originales du créateur, un banc africain et une curule, va être le point de départ d’une longue aventure. Ara Ohannessian réalise de longues recherches pour répertorier l’intégralité des œuvres de Pierre Legrain dispersées dans des collections privées et des institutions du monde entier (on peut admirer la chaise africaine à Paris au Musée des Arts Décoratifs ou des objets comme un porte cigarettes au MET NewYork ; plusieurs pièces ont fait partie de la collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé…). Ara Ohanessian étudie le travail de fabrication des pièces originales avec une infinie précision pour pouvoir convaincre les ayant-droits, qu’il rencontre en 2015, de la fidélité de son projet à l’esprit de Pierre Legrain. 13 pièces vont ainsi pouvoir faire l’objet d’une nouvelle édition en 8 exemplaires et 3 épreuves d’artiste : trois curules, une banquette, une table de salle à manger, un banc africain, une table basse, un écran de cheminée, une méridienne, un fauteuil cubiste, un guéridon, un valet de nuit et une chaise africaine. Pour une fabrication qui honore pleinement le talent du créateur en reproduisant fidèlement ses œuvres, Ara Ohanessian a fait appel à des artisans d’excellence et artisans d’art passionnés, spécialisés dans des corps de métiers aux savoirs-faire méticuleux, travaillant des matériaux nobles.


hatchikian-gallery-editions-pierre-legrain-objets-d-inities-fauteuil-cubiste

Fauteuil Cubiste, 1920 – Edition 2014

Bois de Palissandre
Laque, parchemin, bouclette laine et mohair
Signé et numéroté
H87,5 x L82 x P103 cm
8 ex + 3 E/A


hatchikian-gallery-editions-pierre-legrain-objets-d-inities-gueridon-laque

Guéridon laqué, 1917 – Edition 2015

Bois de Palissandre
Plateau laqué et coquille d’oeuf
Piètement bronze argenté
Signé et numéroté
Plateau 86 x 86 cm
8 ex + 3 E/A


hatchikian-gallery-editions-pierre-legrain-objets-d-inities-chaise-africaine

Chaise Africaine, 1917 – Edition 2014

Bois Palmier et Parchemin
Dossier décoré en bronze patiné
Signé et numéroté
Plateau 44 x 44 cm
Hauteur assise 43 cm
8 ex + 3 E/A

Cette réédition des mobiliers d’exception Pierre Legrain par Objets d’Initiés est disponible en exclusivité à la galerie Hatchikian. L’univers des créations Pierre Legrain et de la nouvelle édition est à découvrir sur le site web et sur rendez-vous pour plus d’informations.


Découvrez les éditions Pierre Legrain

Ajouter Votre Commentaire

Conseils / Services

Nous vous accompagnons dans toutes les étapes de votre acquisition : choix de l’œuvre, financement, encadrement.

LIVRAISON

Nous vous livrons dans le monde entier aux meilleurs tarifs grâce à notre réseau de transports spécialisés.

protection / AUTHENTICITÉ

Nous vous garantissons une sécurité optimale dans vos règlements par carte bancaire, virement bancaire et chèque. Toutes nos œuvres originales s’accompagnent d’un certificat d’authenticité de l’artiste.

   

Prendre RDV
Open chat
Besoin d'aide ?
Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ?