• Accueil
  • Artistes
  • Expositions
  • À Propos
  • Instagram
Victor Vasarely
Victor Vasarely

Victor Vasarely, né le 9 avril 1906 à Pécs (Hongrie), et décédé le 15 mars 1997 en région parisienne, est un plasticien, peintre et designer hongrois, naturalisé français en 1962. Il est le père de l’Op’ Art (Optical Art ou art cinétique).

Il commence par étudier la médecine durant deux ans, puis s’inscrit aux cours des Beaux-Arts, avant de suivre ceux du Bauhaus de Budapest.

En 1930, il s’installe définitivement à Paris où il travaille en tant qu’artiste graphiste pour des agences de publicité, telles que Havas, Draeger, ou encore Devambez. À ce moment, il réalise son premier travail majeur, Zebra (1939), aujourd’hui reconnu comme la première œuvre du genre de l’Op’ Art.

Au début de sa carrière, Victor Vasarely crée un alphabet plastiques dont les combinaisons sont infinies, de ce-dernier naît l’«art cérébral et méthodique ». Entre 1935 et 1947, Victor Vasarely représente sur ses toiles une figuration plus classique, aux travers de portrais, de natures mortes et de paysages. Puis, il réalise un ensemble de travaux sur Belle-Isle-en-Mer, dans lesquels il cherche à montrer la géométrie interne à la nature. Il abandonne alors les arts appliqués pour une création picturale abstraite.

En 1955, Victor Vasarely écrit Le Manifeste Jaune, dans lequel il définit l’art cinétique. Il commence ainsi à travailler pour de nombreuses entreprises : en 1972, il crée avec son fils, Jean-Pierre, également plasiticien sous le nom de Yvaral (décédé en 2002), le logotype de Renault. Cette même année, il crée et design la façade des studios RTL, rue Bayard, dans le 8e arrondissement parisien.

Victor Vasarely a développé son propre modèle d’art abstrait géométrique, en utilisant divers matériaux et un nombre minimal de formes et de couleurs. Ses œuvres sont composées d’éléments géométriques qui se combinent, s’emboîtent et se permutent, qui créent un effet d’optique que chacun perçoit à sa manière.